Comment accroître sa capacité d'innovation ?

Xerfi Canal TV a reçu Cédric Chupin, Directeur des activités Subventions & Partenariats Ayming, pour parler des moyens d'accroitre sa capacité d'innovation.

C’est une question que toutes les entreprises se posent et toutes sont d’accord pour dire que la réponse est loin d’être évidente, surtout dans un contexte de concurrence mondialisée, de complexité technologique grandissante et de rareté des moyens. C’est pourquoi nous vous proposons, à travers cette vidéo, une feuille de route en 3 étapes issues de notre expérience, afin de vous donner quelques clés et bonnes pratiques pour tenter de répondre à cette question.

 

Voir ou revoir nos émissions

 

La première étape est de définir sa stratégie d’innovation. La volonté d’innovation doit être motivée et issue d’une analyse pointue de votre environnement, et pas uniquement, comme c’est souvent le cas, basée sur des demandes hétérogènes et court-termistes de vos clients. Ainsi, il faut, en premier lieu, analyser où vous voulez aller, mais surtout par rapport à qui et à quoi. Il est alors nécessaire d’adopter une posture d’ouverture, et ne plus fonctionner que par rapport à l’évolution de sa propre entreprise. En second lieu, vous devez analyser la stratégie de vos concurrents (« que vont-ils faire dans un futur proche? » mais aussi la technologie (« comment évolue-t-elle ? » ; « laquelle va percer demain ? » ), et enfin les marchés (« quels seront les usages et besoins de demain ? » ). Pour répondre à ces questions, les entreprises doivent aujourd’hui faire appel aux nouvelles technologies d’analyse, du type Big data, afin d’identifier rapidement, parmi la masse considérable de données à disposition, les informations fiables et de valeur afin de raffiner son positionnement stratégique et établir son plan d’innovation..

La deuxième étape doit adresser les moyens, notamment le financement qui pourra venir nourrir la stratégie définie. L’innovation coûte de plus en plus chère, et les entreprises doivent s’interroger sur où aller chercher les fonds. Là, les financements publics européens apparaissent comme une piste sérieuse à envisager, en complément des dispositifs français existants tels que le crédit d’impôt recherche. L’Union européenne se comporte en effet de plus en plus comme une banque et les entreprises ont toutes les raisons d’y croire si leur projet est en mesure de prouver un retour sur investissement rapide. Bien entendu, ne cherchez pas des fonds publics si vous avez une démarche opportuniste, il faut que vos demandes soient étayées par un vrai projet d’entreprise.

Un autre axe à considérer réside en la combinaison de tous ces potentiels de financements : c’est cette ingénierie qui maximise intelligemment les fonds pour l’ensemble du plan d’innovation.
Rechercher des fonds est un moyen de contribuer au financement des projets, mais il faut aussi considérer l’efficacité des développements : par exemple certains leviers d’intelligence technologique permettent justement d’accélérer les cycles de développement de ces projets
De la même façon et sur le volet organisationnel, il faut citer la mise en place d’une politique RH permettant d’attirer les meilleurs talents.

Enfin, la dernière étape qui s’intéresse au pilotage : En effet, une fois la machine lancée, il faut la contrôler. Et pour un pilotage efficace du processus, il s’agit de mettre en place les indicateurs et métriques adéquats, permettant ainsi de déterminer les forces sur lesquelles insister et les faiblesses à corriger. Ce pilotage doit être tridimensionnel et concerner :
• l’organisation elle-même et les méthodes et process
• le portefeuille de projets
• et les projets pris individuellement. 
Point primordial : le changement de philosophie de l’innovation qui transparaît dans cette feuille de route synthétique. Avant, l’innovation était surtout l’affaire du directeur de la R&D ou de l’innovation. Aujourd’hui, c’est l’ensemble du comité de direction qui est concerné, que ce soit le Directeur Général pour challenger et valider la stratégie, le Directeur Administratif et Financier pour répondre aux questions de financement, le Directeur Achat pour identifier les meilleurs partenaires, le directeur marketing pour analyser les données marchés et anticiper, et le directeur des Ressources Humaines pour mettre en place la politique RH adéquate. Plus que jamais, l’innovation apparaît l’affaire de tous.

En conclusion, une entreprise performante sait se positionner dans son environnement et anticiper des opportunités de marché, sait collaborer avec d’autres acteurs pour aller plus vite, sait combiner les sources de financement, sait piloter son process d’innovation et son portefeuille de projets, sait s’entourer des talents nécessaires, et fait tout cela en impliquant l’ensemble des directions de l’entreprise.