logo

Finance - innovation : de la compliance des dépenses vers l’empathie des fonctions

Olivier Stephan, Directeur Général Adjoint, Finances et Fonctions Support, chez VisiativGuidée par le besoin d'innovation, la relation entre le DAF et le DRD évolue. Pour Olivier Stephan, DGA de Visiativ, leur collaboration devient plus stratégique et leur coopération reste indispensable pour la construction d'une vision à moyen terme et la réussite du développement de l'entreprise.

DAF/DRD : une relation qui évolue !

Le DAF et le DRD ont longtemps cohabité avec une rencontre annuelle autour des budgets et du contrôle des frais. Leur collaboration devient plus stratégique et plus régulière. Celle-ci est désormais indispensable pour une vision à moyen terme de réponse à des besoins d’innovation pour les clients.

L'horizon de temps s’allonge mais les points de rendez-vous de time-to-market, d’analyse du ROI deviennent d’autant plus importants pour la réussite du développement de l’entreprise. Cette maturité accrue s’accompagne également d’une mise en concurrence des équipes R&D soit par de la sous-traitance de développements très spécifiques un peu partout dans le monde, soit parfois par l’achat d’entreprises qui ont mis au point des produits, comme dans la Pharmacie. Les DRD recourent désormais également au pilotage de programmes externes.

Spécificités de la R&D

Il sera toujours délicat voire caricatural de ne mesurer la R&D que par des frais ou des plannings. C’est souvent un investissement pluri-annuel qui s’inscrit dans le plan stratégique de l’entreprise et dont le retour sur investissements se mesurera dans le chiffre d’affaires ou dans les marges de l’entreprise.

Une des raisons classiques d’incompréhension des enjeux respectifs finance/innovation vient de l’absence de traitement différencié de la R&D qui nécessite des plannings et indicateurs de performance totalement différents. A la Recherche les innovations de rupture avec un caractère aléatoire, au Développement la qualité d’exécution du time-to-market.

Complémentarités voire empathie des fonctions

Le DAF ou DCG moderne comprend mieux l’enjeu de ROI des projets de développement et le DRD voit bien l’impact de ses actions sur le compte d’exploitation de l’entreprise.

En partageant les valeurs de transparence et de responsabilité, leur coopération est la clé pour instaurer un climat de confiance propice à l’innovation. Et c’est souvent cette complémentarité des ingénieurs et des financiers qui fait la richesse humaine et économique de nos entreprises.


Olivier Stephan

Directeur Général Adjoint
Finances & Fonctions Support,
Visiativ
Ancien directeur du contrôle de gestion,
Groupe SEB

Téléchargez l'Observatoire 2017 de la relation entre Finance et Innovation