logo

L'innovation collaborative : une piste pour réduire les risques financiers et atteindre ses objectifs


Laurence Sabot - Directrice Projets d'Innovation, Ales groupL'innovation est une question de survie pour l'entreprise. Si ce constat est partagé par les DAF et les DRD, il n'en va pas de même concernant leur vision du capital humain selon Laurence Sabot, Directrice Projets d'Innovation chez Ales groupe.
De son point du vue, les bénéfices de l'innovation collaborative sont de nature :

  • à établir une meilleure compréhension entre les Directions financière et R&D ;
  • à faciliter l'atteinte de leurs objectifs de performance.

Le capital humain : une divergence entre DAF et DRD !

La compétitivité voire la survie des entreprises passe par leur capacité à innover. Dans un environnement qui va toujours plus vite, les entreprises doivent savoir s’adapter et pivoter le plus rapidement possible.

Une bonne collaboration entre le DAF et le DRD doit permettre de proposer de nouveaux produits ou services en tenant compte de l’impact humain et financier des changements liés à ces innovations.
Un point, non abordé dans l’étude, sépare encore la Finance de la R&D : une vision souvent différente du capital humain. Pour les DAF, il est généralement considéré comme un coût alors que les DRD, au contraire, perçoivent ce capital humain comme un investissement.
Les entreprises ont besoin de mieux comprendre et maitriser le rapport entre le coût et la performance, particulièrement pour les marchés matures ou en fort développement où il devient nécessaire d’identifier, de sécuriser et de développer les meilleurs talents.

L’innovation collaborative pour améliorer la performance

Une voie me semble intéressante mais encore à développer : il s’agit de mettre en oeuvre l’innovation collaborative afin que l’entreprise n’assume plus seule les risques financiers générés par sa démarche d’innovation.
Les bénéfices à retirer pour les entreprises sont d’accéder à des compétences complémentaires, de développer de nouveaux produits voire de nouveaux marchés, de réduire le time-to-market et de partager les coûts et risques associés liés à la R&D.

Ces bénéfices sont de nature à « rassurer » les financiers et permettre une meilleure compréhension, communication et implication entre ces deux Directions « finalement très complémentaires ». Avec l’innovation collaborative, l’entreprise pourra affiner, évaluer et corriger, si besoin, ses enjeux stratégiques pour faciliter l’atteinte des performances qu’elle s’est assignée.

Laurence Sabot
Directrice Projets d'Innovation,
Ales group

Téléchargez l'Observatoire 2017 de la relation entre Finance et Innovation