logo
HR performance

Ayming News Hebdo

Ne subissez plus...prenez en main la gestion des maladies professionnelles !

Le dernier rapport CNAM indique que si les maladies professionnelles représentent moins de 10% des sinistres pris en charge et imputés aux employeurs, elles pèsent pour 34 % des coûts. 

Les maladies professionnelles donnent souvent lieu à des arrêts longs et des incapacités qui impactent lourdement les cotisations. Il est donc primordial non seulement d’en faire une gestion fine et éclairée, mais également de mettre en place une politique de prévention efficace qui vise à réduire l’apparition du risque.

Pour mener une politique de maîtrise de coût efficace, on ne peut pas faire l’impasse sur une réelle politique à long terme.

Téléchargez notre infographie sur les coûts des risques professionnels

Mettre en place une réelle politique de prévention des Risques professionnels pour anticiper l’apparition de MP

Les TMS représentent à elles seules plus de 80% des maladies professionnelles. 

Ce sont des pathologies multifactorielles à composantes professionnelles qui affectent :  

  • Les articulations
  • Les muscles
  • Les tendons
  • Les nerfs
  • Les membres
  • La colonne vertébrale

Et s’expriment par :

  • Des douleurs
  • De la raideur
  • De la perte de force

Dans la plupart des cas, elles surviennent lorsqu’un mouvement forcé est répété quotidiennement et ce, malgré l’apparition des premiers signes de douleur.

 

 

Il est donc nécessaire de comprendre et connaitre les gestes exposants aux TMS et surtout les différents paliers de l’évolution de la pathologie qui sont repris dans le schéma.  Lorsqu’un plan d’action est mis en place dès que les premières douleurs apparaissent, il est  possible d’éviter l’évolution de la pathologie et ainsi protéger au mieux son collaborateur d’une usure professionnelle précoce. Il est essentiel d’associer un ergonome à cette démarche. C’est l’expert qui saura diagnostiquer efficacement les gestes à risques et mettre en place une réelle politique de prévention efficace sur le long terme.

Plus on tarde à soigner et plus on insiste sur la répétition d’un geste exposant, plus les risques sont importants de voir les lésions se transformer en lésions irréversibles.

En matière de MP, il vaut toujours mieux être pro-actif sur la détection des douleurs, car une MP identifiée plus tôt et donc soignée avant qu’elle ne s’aggrave préservera la santé du collaborateur.

Maîtriser l’aspect déclaratif 

Si en dépit de tout le soin que vous aurez apporté à prévenir les maladies professionnelles, certains cas subsistent, la phase déclarative joue également un rôle très important dans votre gestion des risques professionnels.

Dans la mesure où seuls 60% maladies sont reconnues d’origine professionnelle au niveau national, si votre taux de prise en charge s’avère supérieur à cette moyenne nationale, il y a peut-être matière à optimiser votre dispositif de gestion.

 

Parallèlement à ces éléments de contexte, s’ajoute la difficulté rencontrée par les acteurs opérationnels à renseigner le questionnaire employeur, qui suscite de nombreuses interrogations: à quel tableau la demande fait elle référence? Comment comprendre les conditions de prise en charge?

Pour mettre en place un pilotage global sur les maladies professionnelles, cela suppose en premier lieu de maîtriser les différentes phases suivantes :

  • La prévention : cartographie et diagnostic de la sinistralité visant à déterminer à quelles maladies sont sujets vos salariés,  à analyser les risques des activités, afin de mettre une politique adaptée
  • La gestion active d’alerte : dépistage des risques de maladies professionnelles et gestion de ces alertes
  • Le traitement des maladies professionnelles : optimiser les process en place, savoir analyser les MP, savoir accompagner le retour à l’emploi et gérer les aménagements de poste

Ces difficultés mènent parfois à des déclarations incomplètes et sujettes à confusion. L’intervention de compétences spécifiques, soit formées en interne, soit externalisées, s’avère souvent nécessaire pour piloter cette phase. Une combinaison des acteurs RH + préventeur + manager formés aux pratiques déclaratives assure une gestion bien plus efficiente que l’implication d’un seul acteur.

Pour ne plus subir les maladies professionnelles, contactez-nous :

Formulaire Performances RH

Performances RH
Newsletter