HR performance

Ayming News Hebdo

Financement de la sécurité sociale : Les propositions des candidats et leurs impacts

Notre système de protection sociale est au cœur des préoccupations des français. Sur ce sujet polémique, chaque candidat a présenté sa vision.

Pour les français, le financement de la protection sociale et l’accès aux soins pour tous sont 2 enjeux majeurs.

Si notre système d’assurance maladie nous est envié, force est de constater qu’aujourd’hui il est perçu comme vieillissant voire dégradé, comme le démontre la récente enquête réalisée par Harris Interactive.

Pour 3/4 des Français, le déficit important de la Sécurité sociale peut même remettre en cause son avenir. C’est dans ce contexte que les candidats doivent démontrer leur capacité à défendre l’assurance maladie et pour cela, à chacun sa méthode !

Un consensus sur le maintien de l’Assurance Maladie

Si l’ensemble des candidats n’a évidemment pas les mêmes positions sur le financement de la Sécurité Sociale – entre la fusion IR/CSG voulue par Benoît Hamon, hausse de la CSG par Emmanuel Macron ou mix CSG/TVA par François Fillon ! - ils semblent être au moins en accord sur le maintien et l’étendue d’actions de l’Assurance Maladie sur l’ensemble des risques « petits » ou « gros ». Après quelques revirements de certains candidats, la position est claire pour tous : Exit la privatisation de la Sécurité Sociale ! 

Des positions divergentes sur le rôle des mutuelles 

Droite et gauche s’opposent sur les remboursements

En matière de remboursement, sans surprise, deux tendances s’opposent. Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron sont pour des hausses de remboursements des frais de santé, jusqu’à 100% pour un certain nombre de dépenses telles que l’optique, le dentaire... 

Pour les candidats de droite, hormis ces deux dernières dépenses, pas de hausse prévue mais plutôt un maintien global des remboursements.

Sur les complémentaires « santé », à part Jean-Luc Mélenchon qui se distingue en proposant la suppression des mutuelles pour créer une « Sécurité Sociale intégrale » et ainsi réduire les frais de gestion, l’ensemble des autres candidats souhaite le maintien des assurances complémentaires privées en parallèle du système public. Beaucoup de candidats considèrent que les mutuelles ont une délégation de service public, c’est la raison pour laquelle il semble qu’une meilleure collaboration(Macron) et contrôle (Fillon) doivent nécessairement être mis en œuvre.

Les impacts des politiques

Ci-dessous, les principaux impacts pour les entreprises, les ménages, l’Assurance Maladie et les complémentaires Santé.

Ainsi, dans cette campagne présidentielle s’opposent plusieurs tendances, en cohérence avec les idéologies économiques des candidats et de leurs partis. Pour approfondir le questionnement et connaitre la position des mutuelles sur la question, nous vous recommandons l’interview de Thierry Baudet, président de la fédération nationale de la Mutualité française.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vous souhaitez obtenir un conseil sur le pilotage de vos cotisations sociales ? Contactez nos experts :

Formulaire Performances RH

Performances RH
Newsletter