logo
HR performance

Ayming News Hebdo

Risques Professionnels : Tour d'Europe de la sinistralité

Les rapports de la CNAMTS et  les analyses de l’INRS permettent aux entreprises françaises de situer leur sinistralité à l’échelle nationale ….Qu’en est-il au-delà de nos frontières ? Grâce aux données d’Eurogip* jetons un œil chez nos voisins européens.

Parmi ces publications, certaines d’entre elles ont retenu notre attention et peuvent nous inspirer à la fois dans l’analyse des situations à risques et dans la mise en œuvre d’une politique de prévention.

Les caractéristiques des accidents du travail

En Autriche, les chiffres sortis récemment démontrent que le taux de fréquence 2016 a baissé pour atteindre 24,9. Pour le président de l’AUVA, l’équivalent de notre CARSAT, ces chiffres s’expliquent par de nombreuses actions de prévention et par l’utilisation de toutes les connaissances de la médecine moderne pour réduire les conséquences des accidents.

Par ailleurs, notons que le nombre de jours d’arrêts de travail suite à accidents du travail a nettement diminué (46 349 jours d’arrêts de travail en moins). Conséquences de ces bons résultats pour les entreprises nationales :

  • gains de productivité
  • économies significatives (9 millions d’euros)

 

En Irlande, pour 2016, une baisse de 21% des accidents du travail mortels a été enregistrée, selon les données de la Health and Safety Authority. Le secteur agricole reste le plus à risque.

Enfin, les accidents impliquant des véhicules représentent 50 % des décès liés au travail.

En Espagne, pour 2015, 29% des accidents du travail ont touché des jeunes de moins de 35 ans.

Par ailleurs, d’après les données disponibles, sur le total des accidents ayant entraîné un arrêt de travail chez ces jeunes, 30 % avaient un contrat d’une durée inférieure à deux mois.

En France, 44% des accidents du travail surviennent avant 35 ans.

Quels enseignements tirer de ces informations ?

La gestion active, le pilotage des arrêts de travail, la mise en place d’actions de prévention restent des sujets éminemment importants et l’effet bénéfique sur l’économie des entreprises n’est plus à démontrer. 

Par ailleurs, certains secteurs d’activité (le secteur agricole pour l’exemple de l’Irlande) et certaines catégories de salariés (les jeunes de moins de 35 ans pour l’Espagne) sont particulièrement à risque.

Exemples de mesures en faveur de la prévention des risques professionnels

Espagne : un décret royal réglementant les bonus ou baisse de cotisation accordés aux entreprises ayant une faible sinistralité

Les apports du décret sont, entre autre, les suivants :

  • la nécessité pour l’entreprise bénéficiaire de respecter des obligations en matière de prévention des risques professionnels et de signer une déclaration sur l’honneur
  • la nécessaire information du personnel chargé de la prévention de la demande de réduction de cotisation

Le montant de la réduction allouée à chaque entreprise est équivalent à 5 % du montant de ses cotisations dues au titre des risques professionnels pour la période concernée, avec l’octroi possible d’une réduction complémentaire.

Par ailleurs, le gouvernement espagnol consacrerait d’ici 2020 36 millions d’euros à la mise en œuvre de la Stratégie nationale pour la sécurité et la santé au travail.

Luxembourg : la campagne VISION ZERO (2017-2021)

L'Association d'assurance accident (AAA) et ses partenaires viennent de lancer la campagne VISION ZERO (2017-2021) afin de réduire au maximum les sources potentielles de risque au travail.

La campagne s’adresse aux salariés, jeunes travailleurs, futurs travailleurs et au grand public, mais vise aussi les chefs d’entreprises et les cadres dirigeants. Elle se décline ainsi en deux volets.

Les objectifs de la campagne sont :

  • d’inciter les salariés à prendre davantage conscience des risques auxquels ils sont confrontés,
  • de féliciter les entreprises qui respectent les règles de sécurité et de santé au travail et de rappeler l’importance de celles-ci aux entreprises moins sensibilisées,
  • de valoriser les entreprises qui ont obtenu un ou plusieurs labels dans ces domaines.

Quels enseignements tirer de ces exemples ?

La prévention des risques professionnels est une priorité pour tous les pays.

Les approches de l’Espagne et du Luxembourg sont très complémentaires et positionnent les entreprises dans des spirales vertueuses. En effet, il ne s’agit plus de pointer du doigt les mauvais élèves mais de mener des politiques incitatives, d’impliquer tous les acteurs de l’entreprise.

Il s’agit, également, de mettre l’accent sur la prise de conscience individuelle et collective et sur le partage de bonnes pratiques.

Des politiques similaires sont menées dans d’autres pays mais une fois encore le rappel des mesures et une communication autour de celles-ci favoriseront l’implication de tous.

 

*(GIP commun à la CNAMTS et à L’INRS)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Découvrez comment Ayming peut vous accompagner dans la prévention de vos Risques Professionnels, contactez-nous :

Formulaire Performances RH

Performances RH
Newsletter